Attrape-moi si tu peux !

Attrape-moi si tu peux !

A l’occasion de son dixième anniversaire, la plateforme Journée sans crédit a mis un coup de projecteur sur la lutte contre le crédit facile. « Attrape-moi si tu peux » signifie qu’un consommateur bien informé peut mieux résister aux pièges tendus par les sociétés de crédit pour nous vendre du rêve…
Dans les grandes surfaces, on constate encore que de nombreux crédits sont octroyés sans aucune information correcte et sans analyse de la solvabilité du consommateur de la part des professionnels du crédit. L’octroi du crédit se fait au comptoir, à la caisse, debout avec d’autres clients qui patientent derrière. Ces conditions n’incitent ni à la prudence, ni à poser des questions précises au vendeur … En outre, le vendeur n’est pas un professionnel du crédit, il est très souvent incapable d’informer correctement le consommateur (sur le coût, le délai de réflexion, etc) et n’analyse pas de manière approfondie le budget et les charges du demandeur.

Laurent Lecomte et Sophie Suykerbuyk ont une chose en commun, tous deux ont connu les dérives du crédit facile. Tout commence par un simple crédit pour l’achat d’un ordinateur ou pour l’achat d’un lit… La tentation est grande de se laisser bercer par les offres alléchantes ! L’impression de pouvoir tout acheter tout de suite procure un sentiment de bien-être qui peut très vite tourner au cauchemar. Ouvertures de crédit, crédits à tempérament, crédit par sms… Ils sont nombreux mais ne recouvrent pas tous les mêmes modalités de paiement. Mais comment sont délivrés ces crédits ? A quelles conditions ? Le consommateur est-il correctement protégé par la loi ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.